Balade moto en Gascogne avec Henri.

Balade moto en Gascogne avec Henri.

Si pour certains, la retraite est le clap de fin d’une vie professionnelle, pour d’autres, en l’occurrence Henri (fondateur de GascogneRide), c’est le départ d’une nouvelle activité. On vous raconte tout.

Quel est ton parcours ?

C’est une bonne question, tant j’ai eu plusieurs vies et x métiers. Dans mon jeune temps, j’ai trempé dans le monde de l’hostellerie, de la bijouterie, de l’événementiel, de la gestion d’entreprise, de l’informatique, du e-commerce, même du journalisme avec quelques piges… et J’ai passé ces 20 dernières années assis derrière un bureau à aligner, analyser, reporter un nombre incalculable de chiffres et autres ratios. Et puis, la retraite arrivant, il était urgent d’aller se faire voir ailleurs, dans un monde plus en adéquation avec mes goûts personnels.

Comment est né GascogneRide ?

Au final c’est assez simple. Dans la famille nous avons la fibre entrepreneuriale et une certaine appétence pour l’indépendance. En plus, il y a toujours eu des 2 roues dans le garage et comme j’ai toujours eu la curiosité des lieux traversés et l’envie de les partager, le décor était planté. J’étais aussi aidé dans la mise en place de ce projet par mes expériences au sein d’organisations de manifestations (nationales et internationales). Pour le reste, beaucoup de travail, des nuits courtes et parfois l’envie de tout envoyer promener tant notre cadre législatif et administratif est complexe. C’est compliqué d’être loueur de moto

Pourquoi GascogneRide ?

GascogneRide résume bien notre concept qui est de rider sur les routes de Gascogne. Je suis arrivé sur le Gers il y a plus de 30 ans et j’ai eu tout le temps de découvrir cette merveilleuse et authentique région, terre des Mousquetaires et du canard gras. Mieux, notre choix de moto s’est porté sur la Royal Enfield 500 Bullet, des motos parfaitement adaptées à cette utilisation. Et si je vous dis que la Bullet doit être le seul 2 roues qui vous donne la banane aux vitesses autorisées, vous n’allez peut être pas me croire, mais je vous invite à essayer. Ceux qui goûtent au ride sur ce territoire sur ces mythiques moto en reviennent enchantés. Comme quoi , il n’est pas nécessaire d’aller à des milliers de km pour se faire plaisir, même si l’appel du voyage au long cours résonne en nous.

Je rebondis, quel est ton plus beau voyage ?

C’est celui que l’on fait dans sa tête, avant même d’être parti.

En fait, il y en a plusieurs mais ma participation au raid moto Orion IV Paris Mer Rouge de la Guilde Européenne du Raid a été le merveilleux voyage. C’est vrai qu’entre les contrées traversées, les échanges et les rencontres, tous les ingrédients étaient présents pour le rendre inoubliable. Et puis, il y a le Sahara, un véritable marqueur.

C’est pour cela, qu’à mon échelle, j’ai envie de donner du plaisir, de créer des souvenirs et cela dans un cadre qui n’a rien à envier à des destinations plus lointaines. Voir, les visages souriants taper la bavette autour d’une table à l’étape est le meilleur des indicateurs de satisfaction.

Raid Orion IV 1982
A qui s'adressent ces balades en Royal Enfield ?

A tous les détenteurs d’un permis moto A ou A2 qui expriment l’envie de découvrir une région authentique qui est encore épargnée par le tourisme de masse et qui regorge d’endroits pittoresques.

Nous leur proposons par exemple, de rider sur des départementale avec les Pyrénées en toile de fond, de visiter un domaine vitivinicole ou simplement de se poser dans une bastide, à l’ombre d’une tonnelle, devant une assiette Gasconne. Tout un programme que ces balades moto en Gascogne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.