Pause au Château de Cassaigne.

Pause au Château de Cassaigne.

Chateau de Cassaigne par GascogneRide

Sous le soleil de plomb du Sud ouest, quelle agréable pause rafraîchissante au Château de Cassaigne sur la route de l’Armagnac, plus précisément la région du Ténarèze qui se trouve au centre de la région Armagnac. Un espace vallonné qui doit son nom au chemin de crête qui la traverse et au climat un brin méditerranéen. A savoir : Le vignoble de la Ténarèze représente 30% des surfaces identifiées de la production d’Armagnac, presque 1 tiers, ce qui n’est pas rien.

Mieux, Cassaigne est la pause idéale avant d’aller rejoindre le surprenant village fortifié de Larresingle, aussi appelé la « petite Carcassonne du Gers », labellisé « plus beau village de France » ou vers la villa gallo-romaine de Séviac considérée comme l’une des plus vastes résidences du sud-ouest de la Gaule. Tout un programme chargé d’histoire.

Le Château de Cassaigne où mêler les sens.

Le chateau de Cassaigne dans le Gers

Le Château de Cassaigne est un endroit agréable, d’antan choisi par les évêques de Condom pour en faire leur résidence de campagne. C’est vrai, le clergé a toujours eu le bon goût de s’installer dans les plus beaux endroits.

Le cadre est reposant et si la visite du château en elle même est rapide, la cuisine du 16eme siècle avec son imposante cheminée et son plafond en briques sont remarquables. Puis vous découvrirez la partie « cave » où les fûts de toutes dimensions s’affichent. Mais au final, le plus ludique sera de découvrir en aveugle les différentes senteurs via un orgue à parfums. « Pouet pouet » sur la poire, on hume et on devine. Pas facile et bien souvent totalement à coté de la plaque. Pour la partie vignoble, arrivés vers 17H30 et jour de concert en ce lieu, on ne nous a pas proposé une balade au vignoble, pas de découverte des terroirs et des cépages locaux. C’est un peu dommage tout comme la dégustation un peu au pas de course …

Quoique il en soit, le vin est bon, mention très bien pour le blanc sec. Mais cela, c’est une histoire de goût.

Coté extérieur, c’est superbe à l’image de cette longue allée où l’on devine le château, ou de cette bâtisse qui jouxte l’église. Pas banal. Des fleurs, une belle végétation et les vignes à proximité. Il y a même de des daims dans un près…

Une belle visite en ce château de Cassaigne. Trop bon, nous n’avons pas pu céder à la tentation de ramener quelques bouteilles qui seront à consommer avec modération. Les sacoches de nos Royal Enfield ont vite trouvé leurs limites. Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.