Retour vers le passé

Retour vers le passé

S’enfoncer un peu plus en terre gasconne … Jadis, sous des températures plus clémentes, je m’étais perdu en ces lieux chargés d’histoire pour courir le guilledou et ripailler goulûment.

Bien des années plus tard, c’est sur mon cheval de feu, traversant des endroits tombés en quenouille que j’ai fait halte en de nombreuses bourgades. Des lieux paisibles où ma monture garée, je suis allé me plonger quelques siècles en arrière.

Pensez donc, si je ne suis jamais vraiment parti, mais toujours sur le départ, je me suis invité en terre gasconne. Ma Royal Enfield trépigne dans la grange, elle sera du voyage. Juste à lui lustrer les chromes, à l’abreuver et c’est parti.

L’objectif, me retrouver, me ressourcer, voire communier avec les lieux. Silence on tourne, travelling arrière.

Au programme, pas de sites grandioses où s’agglutinent des hordes de touristes. Non, des départementales des chemins mêmes, des villages, des vallons, des vignes et surtout, son lots de découvertes imprévues qu’aucun guide touristique n’évoque.

Chaque village est un joyaux à qui sait prendre le temps de s’arrêter, de flâner et surtout d’être curieux. Ici une porte fortifiée, là un clocher tors. Pousser la lourde porte d’une église et prendre le frais, pénétrer dans un domaine vitivinicole et y comprendre le fonctionnement d’un alambic. Simple et tellement bon.

 

Le soir à l’étape, à l’ombre d’une tonnelle, en compagnies des mes rencontres motardes du jour, nous évoquerons les frasques de nos journées, nos montures, la Royal Enfield et nous referons le monde… Les délicieux mets gascons se succéderont, mention spéciale pour un foie gras divin. Clap de fin avec un Armagnac qui nous poussera volontairement où non dans les bras de Morphée.

 

J’en ai rêvé. Je l’ai fait. Super. Merci GascogneRide

 

Une réponse

  1. Darré dit :

    Des villages magnifique à vous coupez le souffle.superbe idée.ça donne envie . vivement rouler en juillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.