Rencontre improbable et pourtant…

Rencontre improbable et pourtant…

Maurane-Saulnier MS.733 et Royal Enfield Bullet

C’était en 1983, Yves, Journaliste à Moto revue, rédigeait dans le cadre du « Spéciale défonce » de l’été : « L’incroyable défi, moto contre Jet ». Une idée loufoque mais à l’image de cette fabuleuse époque où les limites du politiquement correct n’avaient rien à envier à notre époque actuelle de plus en plus lisse et aseptisée.

Pensez donc, opposer une bécane turbocompressée à un Alphajet, toute une histoire qui s’est déroulée sur la base de Salon de Provence en juillet 1983. Souvenirs Souvenirs.

Moto contre jet
Photos source Moto Revue

Royal Enfield 500 Bullet et Morane-Saulnier MS.733

Août 2022, une rencontre nettement plus placide, voire statique mais une rencontre où la mécanique et l’histoire se mêlent pour nous raconter une improbable histoire.

D’un coté, un avion. Un Morane-Saulnier MS.733, un oiseau d’argent. De l’autre, une moto emblématique voire intemporelle, une Royal Enfield 500 Bullet.

L’avion, un trois places de 1951 qui, en version militaire, a équipé l’école de l’air de Salon de Provence et en version civile était utilisé pour la formation ou le perfectionnement des pilotes de ligne, c’est vous dire si cet avion est reconnu.

La moto, 2 places, est a peine plus âgée puisque c’est en 1949 qu’elle a commencé d’officier pour terminer sa longue carrière en 2020 tout en évoluant sans jamais perdre ses racines et son authenticité.

Ces deux mythes ne pouvaient que se rencontrer pour papoter histoires mécaniques, sans aucune jalousie de puissance, performance ou du nombre de cylindres. Mieux, cette rencontre permettait de satisfaire la curiosité de leurs pilotes respectifs. Sur 2 roues ou dans les airs, la passion est bien là.

Certes, la rencontre était un peu disproportionnée puisque 2 Morane-Saulnier étaient présents pour une Royal Enfield. Les oiseaux d’argent stationnés ce jour sur le tarmac de l’aéroport de Auch dans le Gers offraient une compagnie idéale à notre Royal Enfield Bullet. Et que dire du style affiché, c’est un morceau d’ histoire et c’est tout simplement beau.

Et puis, les Morane tout vêtus d’aluminium font leur cinéma. Les moteurs vrombissent, prennent la piste, s’envolent avec fierté et nous offrent quelques figures majestueuses dans le ciel auscitain. La Royal Enfield les contemple, un brin attristée de voir ses comparses d’un jour s’échapper. Elle prendra une autre direction sur le plancher des vaches.

Une rencontre mécanique et humaine, tout bonnement une belle journée. Merci aux pilotes : Lambert et Marc. Merci à Cocardes Marine, aux organisateurs Vintage Aircraft Midi Pyrénées,  à l’aéroport de Auch et à GascogneRide.

Pensée à Yves disparu bien trop tôt.

MS 733 

Dimensions
Longueur : 9,34 m
Envergure : 11,29 m
Hauteur : 3,46 m
Aire alaire : 20,40 m²
Masse et capacité d’emport
Max. à vide : 1,262 t
Max. au décollage : 1,67 t
Motorisation
Moteurs    Potez 6D six cylindres en ligne refroidi par air
Puissance totale :177 kW (240 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale : 220 km/h
Vitesse maximale : 330 km/h
Endurance :4 h
Plafond : 4 800 m
Charge alaire : 82 kg/m²
Puissance massique : 106 W/kg

La Royal Enfield 500 Bulet

Type: monocylindre 4T, refroidissement par air, simple ACT, 2 soupapes

Cylindrée : 499 cm3

Puissance  20,3 kW (27,6 ch) à 5250 tr/min

Couple : 41,3 Nm à 4000 tr/min

Poids :195 TPF kg

2 réponses

  1. Fred dit :

    Cool, dommage de ne pas avoir été informé du passage des Morane-Saulnier MS.733 à Auch. En plus, c’était la possibilité de découvrir aussi la Royal Enfield avec ses lignes d’une autre époque. Bonne continuation

    • Bonjour et merci pour votre commentaire. C’est vrai que nous avons été informés que très tardivement de la venue des Morane-Saulnier MS733 sur Auch. En plus c’était l’occasion pour Gascogneride de mettre dans la boite quelques jolies photos de ces beaux objets. Bonne journée à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.